Previous SlideNext Slide

RENAÎTRE

Vidéo réalisée en partenariat avec Station Ausone, www.station-ausone.com

« Tohu-bohu » Christophe Conan, jusqu’au 14 décembre, Forum des arts 
et de la culture, Talence. 

Le peintre bordelais Christophe Conan expose au Forum des arts et de la culture, à Talence, un ensemble de treize retables réunis sous le titre « Tohu-bohu ». Fruit de près de trois années de travail, ce projet d’envergure entreprend une relecture existentielle de certaines des plus fameuses fables du livre de la Genèse. 

Par Marc Camille

« Je suis devenu croyant en m’intéressant aux retables d’églises », confie Christophe Conan. C’est bien l’une des fonctions premières de ces peintures sur bois élaborées à l’époque sous l’œil expert de théologiens que d’assurer l’éducation religieuse des fidèles illettrés, comme de servir à l’Église, pour communiquer son message aux laïcs. Et c’est aussi ce goût particulier pour la peinture religieuse qui guide aujourd’hui Christophe Conan vers la réalisation d’une grande série de retables tous inspirés de l’histoire de la Bible. De la création du monde au jugement dernier, de la chute du paradis à la parabole des talents, en passant par l’arche de Noé et la tour de Babel, les épisodes aventureux de l’Ancien et du Nouveau Testament servent aussi de prétexte à un travail de recherche purement formel. La construction géométrique des images est ici dominée par le milieu, le chiffre 3 et le nombre d’or. On y retrouve les influences mêlées de Joan Miró, du Greco, de Jérôme Bosch ou encore du Douanier Rousseau, des allures de grande comédie humaine et une composition de facture classique qui laisse toute sa place au registre émotionnel. Au fil du parcours dans l’exposition s’esquisse alors peu à peu l’histoire d’une traversée initiatique. Celle de la quête existentielle d’un personnage en proie selon l’artiste « aux épreuves de la vie, à toutes ces petites morts et ces petites renaissances qui nous font espérer devenir meilleurs, s’améliorer pour pouvoir mourir… ». Le mélodrame du bonheur, en somme, dans sa version originelle et colorisée.

www.talence.fr 

Comments